Le troisième pilier.

Image

Depuis quelque temps nous entendons pas mal parler de ce rapprochement de plusieurs organisations au sein du Front de Gauche. Voici un compte-rendu explicatif, que je dois à un ami et camarade très cher, et qui certainement ne m’en voudra pas d’utiliser son texte. 

Rappelons d’abord que le Front de Gauche est aujourd’hui constitué de 9 organisations politiques, essentiellement le PCF, le PG (de Jean-Luc Mélenchon) et 7 autres dont la FASE, la Gauche Anti-capitaliste, les Alternatifs, la Gauche Unitaire.

Depuis quelques mois un processus est engagé pour rassembler dans le même mouvement la FASE, la GA, Les Alternatifs, Convergences et Alternatives, la Gauche Unitaire et des militants non encartés. L’objectif est de constituer un « 3ème pilier », à côté du PCF et du PG. Non pas un 3ème pilier en concurrence mais en complémentarité.

Dans les mois précédents nous avons pu mesurer la convergence de ce « 3ème pilier » en terme programmatique :

– nous sommes pour une transformation de la société qui prenne en compte une triple dimension : sociale, écologique et démocratique.

 En terme de stratégie :

– nous pensons qu’une transformation profonde de la société ne pourra se faire que via une mobilisation sociale et politique d’ampleur, de la base au sommet (et auto-alimenté à la base). Le Front de gauche peut être l’outil politique de cette mobilisation, mais pour cela il doit profondément se transformer : 

C’est cette volonté d’ouverture, de prioriser la mobilisation via la délibération partagée à la base, qui constitue l’identité de ce « 3ème pilier ».

Lors de la réunion nationale du 15 juin, qui a rassemblé 200 représentants de collectifs et d’organisations politiques, nous avons notamment avancé sur le type de fonctionnement de notre futur mouvement à partir d’une idée simple, que j’exprimerai ainsi :

– essayer de résoudre la contradiction entre : la nécessité de s’organiser pour être efficace / la crainte de beaucoup de perdre sa liberté et son autonomie en intégrant un mouvement politique. 

Pour cela nous voulons promouvoir un fonctionnement de « radicalité démocratique » avec :

– l’autonomie des collectifs locaux, la valorisation du pluralisme et des débats, la prise du maximum de décisions au consensus, le travail en réseaux en s’appuyant sur les NTIC, promotion de l’expérimentation et du partage d’expériences etc…

Bref, une organisation de nouveau type ou chaque membre compte pour un, se sente respecté, utile, ou l’individualité de chacun est valorisée et non pas un collectif qui impose ; en somme une organisation qui corresponde à la société que nous voudrions.

Les prochains RDV auront lieu ds le cadre des Estivales du Front de gauche, le vendredi 23 août à Grenoble, puis la Fête de l’Huma, et enfin les 23 et 24 novembre, pour une grande rencontre nationale qui débouchera sur un appel public pour que lancer le processus de création du 3ème pilier.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s